Les sciences ont besoin de femmes !


Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster 
28, rue Münster
L-2160 Luxembourg


30 mai 2017, Salle Dune


16h30 - 17h45: Table ronde

18h00 - 19h00: Exposé Scientifique grand public

Entrée libre, exposé et table ronde en Français

Contact:


16:30 Table ronde

Le constat étonne: alors que les garçons et les filles partagent les mêmes capacités mathématiques, la proportion de filles et de femmes dans les filières d'études et les carrières à composante « mathématique » diminue avec l'âge des individus.

Quels sont les mécanismes sociétaux qui éloignent les jeunes filles des carrières de sciences « dures » ? Comment éviter ces mécanismes ? Quel est le poids de cette disparité dans le développement des carrières professionnelles des femmes et des hommes ?

La table ronde s'attachera à répondre à ces questions et à présenter les actions mises en place au Luxembourg pour assurer un meilleur équilibre filles / garçons dans l'accès aux études à caractère mathématique.

Intervenant(e)s:

  • Marie-Agnès Bernardis, Chargée de mission égalité, coordinatrice du projet Hypatia, Universcience,
  • Isabelle Gallagher, Professeure de mathématiques, Université Paris - Diderot,
  • Lydia Mutsch, Ministre de l'égalité des chances,
  • Tonie van Dam, Vice-Rectrice pour les questions de genre, Université du Luxembourg,
L'animation sera assurée par Christophe Langenbrink, Journaliste au Wort.


18h00 Probabilités, irréversibilité et propagation du chaos

Un exposé grand public d'Isabelle Gallagher

Suivant l'échelle à laquelle on observe un objet physique, on peut en faire des descriptions très différentes : une description microscopique (le comportement de chacun des atomes) ou une description macroscopique (l'évolution de sa température, sa vitesse etc).

Concilier ces deux descriptions est un problème mathématique identifié comme fondamental depuis le début du 20e siècle par David Hilbert.

Liée à cette question est la compréhension de l'apparition de l'irréversibilité : chaque molécule a un mouvement réversible dans le temps, mais observé à grande échelle le comportement d'un gaz ne l'est pas en général. Nous verrons que ce paradoxe apparent est lié à ce que notre description est en fait de nature probabiliste.


A propos de l'oratrice

Isabelle GallagherIsabelle Gallagher est professeure de mathématiques à l'Université Paris - Diderot, où elle est directrice de l'UFR de mathématiques. Elle a décroché en 2016 la prestigieuse médaille d'argent du CNRS.

Isabelle Gallagher s'implique également dans la diffusion des mathématiques auprès du grand public au travers des exposés qu'elle présente régulièrement, comme dans le cadre du cycle " Un texte, un mathématicien " organisé par la Société Mathématique de France et la Bibliothèque Nationale de France (voir la vidéo de l'exposé).


Participation des classes de lycées

La conférence grand public est ouverte à toutes et à tous, mais son niveau sera particulièrement adapté aux élèves des lycées luxembourgeois à partir de la 2e (équivalent au niveau de la première en France, ou de la cinquième en Belgique). La table ronde profirera à tous les lycéens et toutes les lycéennes.

Les groupes classes sont donc les bienvenus (l'inscription des classes est souhaitée mais non obligatoire). Par ailleurs, ils peuvent bénéficier des activités suivantes.

Visite guidée

L'abbaye de Neumünster propose une visite guidée de l'abbaye à partir de 15h pour les classes qui le désireraient (sur inscription, participation limitée).

Accueil d'un(e) chercheur(-euse) en classe

En préparation de l'événement, les classes participantes ont l'opportunité d'accueillir un(e) chercheur(-euse) en classe pour un exposé préliminaire. Cet exposé permettra de débroussailler le contenu de la conférence d'Isabelle Gallagher. Il sera aussi l'occasion d'un échange entre les lycéen(ne)s et le (la) chercheur(-euse) dans un cadre plus informel que celui de l'exposé du 30 mai.

Pour tout renseignement complémentaire ou inscription, merci de nous contacter aux adresses bruno.teheux@uni.lu ou jean-marc.schlenker@uni.lu.